En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus OK

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

Visuel générique pages

Pertubateurs endocriniens : agir face à l’« épidémie » de maladies chroniques

Publié le 04 décembre 2019 dans Trier ses déchets, Perturbateurs endocriniens, Collecte et propreté , Cadre de vie

En quoi les perturbateurs endocriniens (PE) sont-ils dangereux pour nos organismes ? Quel
rôle ont-ils dans l’explosion des maladies chroniques ? Comment les combattre ? Le Var a
rencontré A. Cicolella, chimiste toxicologue, président du Réseau Environnement Santé (RES),
et N. Ferrand, déléguée RES Occitanie à l’occasion de leur conférence jeudi 21 novembre 2019
à la mairie de Ramonville.

Interview de   André Cicolella, chimiste toxicologue, président  du Réseau Environnement Santé (RES) et  de Nathalie Ferrand, déléguée RES Occitanie

Var - Que sont les perturbateurs endocriniens (PE) et où les trouve-t-on ?
N. Ferrand - Il s’agit de substances qui perturbent le système hormonal (endocrinien) lequel permet aux organes de fonctionner, de réguler la température du corps, la libido, la reproduction, le sommeil, l’humeur, le comportement, le développement, etc. Sans hormones, pas de vie !

A.-Cicolella – Les perturbateurs endocriniens (PE) agissent à tous les âges de la vie, mais c’est surtout l’ex-position pendant la grossesse qui induit des impacts sanitaires chez l’enfant, puis le futur adulte et même ses descendants. Ils sont impliqués dans l’obésité, le diabète, les troubles cardiovasculaires et respiratoires, les cancers du sein et de la prostate, les troubles du
comportement (déficit d’attention, hyperactivité, troubles du langage) ou l’infertilité.

Le plus connu des PE est le Bisphénol A (BPA), interdit en France dans les biberons depuis 2011, que l’on trouve dans certaines matières plastiques. Les Phtalates (présents dans le PVC souple, les produits cosmétiques, l’alimentation, les médicaments), peuvent provoquer l’obésité,
les cancers du sein et des testicules ou des anomalies congénitales chez les fœtus mâles tellesqu’un micro-pénis, l’hypospadias (sortie du canal urinaire dans la partie inférieure du pénis au lieu de son extrémité) et la cryptorchidie (défaut de migration du testicule de l’abdomen vers les bourses pendant la vie fœtale).

N. Ferrand - Le BPA peut déclencher une puberté précoce chez les jeunes filles : aujourd’hui, 1 sur
1 000 est réglée avant 9 ans ! Or la croissance s’arrête 6 mois environ après les premières règles… Chez les hommes, il provoque une baisse du nombre de spermatozoïdes, parfois jusqu’à la 3e génération. En Occitanie, région la plus touchée, l’infertilité touche presque une personne sur quatre en 2018.

Var - Ils ont un lien avec les maladies chroniques ?
A.-Cicolella - Les BPA et les Phtalates, comme les parabènes, les perfluorés, les pesticides, tous ces perturbateurs endocriniens (PE) contribuent à renforcer les maladies chroniques. Il faut absolument comprendre le rôle de l’environnement, et notamment celui des PE, dans ce que l’Organisation mondiale de la Santé a qualifié d’« épidémie » dès 2006. Si les PE ne sont pas les seuls en cause (sédentarité, alimentation, pollution, etc.), il faut prendre conscience du risque d’«effet cocktail » de notre exposition quotidienne et régulière à plusieurs produits chimiques.

Var - Que faire alors ?
N. Ferrand - Revenir aux choses simples : bannir le plastique (objets, sols, textiles, etc.) et le jetable, le bois aggloméré, les aliments transformés, les produits d’entretien agressifs, etc. Et revenir au réutilisable, au lavable, au recyclable, à ce qui était utilisé avant la société de consommation : les fibres et produits naturels (bois, grès, verre, inox, coton, aliments frais et bio, savon noir, etc.). Et penser à aérer nos intérieurs ultra-pollués (deux fois quinze minutes matin et soir). Lucidité, courage et créativité, voilà la solution. Lucidité face au danger, courage comme le font les populations confrontées à une catastrophe naturelle, et surtout faire appel à notre créativité, se réapproprier notre réflexion pour faire autrement, individuellement et collectivement.


 EN CHIFFRES

Perturbateurs endocriniens (PE)
• 3 M de tonnes de phtalates/an produites dans le monde.
• 1,2 % du PIB européen : coût de l’impact sanitaire des PE

Maladies chroniques
Monde
• 36 M de décès/an 1
France
• 20 M de personnes touchées dont 10 en Affections de longue durée (ALD) 1
• 4e rang des pays les plus touchés par le cancer du sein et 6 e par celui de la prostate
• 2 spermatozoïdes sur 3 perdus en 50 ans chez les hommes de 30 ans
• 1 femme sur 10 touchée par l’endométriose
Occitanie
• près d’1 personne sur 4 impactée par l’infertilité (1 sur 7 en 2011)

1. www.fedecardio.org


CHARTE D’ENGAGEMENT VILLES ET TERRITOIRES

La mairie de Ramonville a signé la Charte d’engagement Villes et Territoires sans Perturbateurs endocriniens du Réseau Santé Environnement en mai 2019.

Plus d'info

CONTACT

Mission développement durable

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

05 61 75 21 43