En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus OK

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

Visuel générique pages

L’entretien des cimetières : un cas sensible

Publié le 30 novembre -0001 dans ARCHIVES

 


La commune possède deux cimetières, celui du Pigeonnier situé avenue de Suisses et l’autre dit ‘’ancien cimetière ‘’ rue de l’Église, représentant une superficie globale de 37000 m². Faire cohabiter les enjeux environnementaux et les désirs légitimes des familles, tels sont les objectifs que nous nous sommes fixés.
L’interdiction relative à l’utilisation des pesticides sur le domaine public a pour objectif de protéger la qualité de l’eau, la santé des applicateurs comme des usagers et l’environnement. Les services techniques municipaux, engagés dans la démarche « Zéro phyto » depuis plus d’un an, testent des alternatives aux herbicides pour entretenir les allées des cimetières et les inter-tombes.
Si maintenir ces espaces dans un état de propreté est réaliste, éviter l’apparition d’herbes indésirables sans l’utilisation d’herbicides chimiques s’avère complexe.

 

Quelles alternatives ?
Afin de garantir un entretien à la hauteur des exigences des usagers, la gestion des cimetières est appelée à évoluer. De nombreux concepts de « cimetières alternatifs » se développent, donnant lieu à des interprétations variées : « éco cimetières », « cimetières boisés », « cimetières paysagers » ou encore « cimetières jardins ». Chaque terme peut se référer à un environnement différent mais l’objectif demeure le même : faire de ces lieux de mémoire des espaces de recueillement où le visiteur se sent relié à la nature.

 

Les pistes de travail
Compte tenu de leur environnement, les deux cimetières de la commune devront être traités de manière différenciée.

 

  • Le vieux cimetière, construit à flanc de coteaux, n’accueillera plus de nouvelles sépultures. Les allées situées sur la partie haute ont été stabilisées en enrobé. Les parties non traitées ont un dénivelé supérieur à 20 % et pose réflexion en termes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et de gestion des eaux pluviales. L’enherbement des allées permettrait de simplifier l’entretien par une simple tonte et de réduire les zones minéralisées du cimetière tout en améliorant les conditions d’infiltration de l’eau et en évitant les risques d’érosion. La technique consiste à semer ou à laisser pousser une ou plusieurs espèces floristiques en remplacement d’un sol en stabilisé ou imperméabilisé. Cette alternative comportant de nombreux avantages, sera testée dans les mois qui viennent.
  • Le cimetière du Pigeonnier, créé dans les années 70, a été agrandi en 2002 et équipé d’un columbarium en 2004. Pour des raisons pratiques, les allées sont stabilisées en enrobé au fur et à mesure de leur occupation par les concessions. Cette année verra la réalisation d’au moins deux allées dans la continuité des réalisations précédentes. Toutefois, là aussi la question du désherbage est prégnante et la technique de l’enherbement en attendant la stabilisation progressive des allées sera également testée.

 

 

 

<img8083|center>