En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus OK

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

  • Espace handicap

    Espace handicap

Mobilité

De nombreux dispositifs sont mis en place sur la commune pour favoriser les modes de déplacement doux et les alternatives à la voiture individuelle, plus économes en énergie et plus respectueux de l’environnement.

Chiffres Mobilite Douce

Le personnel communal dispose de huit vélos à assistance électrique de service, cinq véhicules GNV, trois véhicules électriques et un véhicule utilitaire électrique.

Des actions de sensibilisation des citoyen·nes sont régulièrement organisées, notamment dans le cadre de la semaine de la mobilité et de la semaine du développement durable. Des animations ont également lieu à destination du personnel communal comme le Challenge « Allons y à vélo » ou le défi « kilomètre sans ma voiture », ainsi que des ateliers organisés par la station V.

Sur le mandat 2020/2026

  • Mise en place un schéma directeur cyclable (Sicoval) 2021-2030 : 10 millions d’euros d’investissements sur 10 ans en faveur du vélo).
  • Multiplication par deux du service de la navette communale.
  • Amélioration du réseau de pistes cyclables et de parcs à vélos sur la commune.
  • Création d'une continuité de territoire en mode doux, entre la zone Métro, le parc technologique du Canal et la future connexion ligne B (CLB).
  • Constitution d'un groupe de travail dans la perspective de réalisation d’une étude mobilité.

 

Ondes électromagnétiques

Soucieuse du bien-être des Ramonvilloises et Ramonvillois, la municipalité réalise régulièrement des campagnes de mesures des ondes électromagnétiques afin de contrôler les seuils d’émission des antennes relais de téléphonie mobile via l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

Qualité de l'eau

Le service Santé Environnement de la direction départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) de la Haute-Garonne a en charge le contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine. Il met en œuvre les contrôles réglementaires définis par le Code de la santé publique.

Ces contrôles consistent à vérifier la qualité de l’eau aux captages, aux points de mise en distribution, aux robinets normalement utilisés pour la consommation humaine. Pour s’informer sur la qualité de l’eau potable de Ramonville Saint-Agne :

Les risques majeurs

La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages a introduit l’obligation d’informer acquéreurs et locataires de biens immobiliers sur les risques auxquels un bien est soumis et les sinistres qu’il a subi. Cette obligation concerne les bailleurs et vendeurs.

Elle est entrée en vigueur le 1er juin 2006. Un état des risques doit être en annexe de tout type de contrat de location écrit, de la réservation pour une vente en l’état futur d’achèvement, de la promesse de vente ou de l’acte réalisant ou constatant la vente de ce bien immobilier qu’il soit bâti ou non bâti.

Deux risques naturels majeurs concernent le territoire communal :

  • le Plan de prévention des risques naturels (PPR) sécheresse approuvé en date du 30 août 2005 : le PPR prévisible de mouvements différentiels de terrain consécutifs au phénomène de retrait-gonflement des sols argileux qui touche la quasi-totalité du territoire communal.

Le dossier Départemental sur les Risques Majeurs (DDRM) de juin 2015 précise pour chacune des communes du département le ou les risques naturels et technologiques auxquels chacun peut être confronté un jour. Il permet également de prendre connaissance de la conduite à tenir en cas de danger immédiat pour les personnes, les biens et l’environnement.

Plus d’information

Nuisances

La qualité de l'eau et de l'air sont des éléments essentiels pour mesurer la qualité du cadre de vie, tout comme les actions menées pour limiter la pollution sonore et les émissions d'ondes électromagnétiques. Ainsi divers mesures liées à l’environnement et à la qualité du cadre de vie sont prises en compte dans le Plan local d’urbanisme (PLU). Elles permettent de prendre en compte les nuisances liées aux activités humaines et aux risques naturels et aussi d’intégrer les contraintes.

Qualité de l'air

Qualité de
l'air

Qualité de l'eau

Qualité
de l'eau

Plan d’exposition au bruit

Plan d'exposition
au bruit

Ondes électromagnétiques

Ondes électromagnétiques

 

Déchets et économie circulaire

Les actions menées par la municipalité visent à travailler sur la réduction des déchets et à leur tri. Elles s'organisent le plus souvent en lien avec le Sicoval et les associations partenaires et portent notamment sur la mise en place de composteurs dans les quartiers et sur la sensibilisation des habitant·es, des enfants dans les écoles et du personnel communal.

Elle organise notamment depuis plusieurs années la Semaine européenne de réduction des déchets : organisation du village zéro déchets, animations dans les écoles, à la restauration scolaire et auprès du personnel municipal.

 Infographie chiffre dechets

Installation maraîchère

Un des objectifs de ce mandat est de créer une ferme-incubatrice maraîchère et un Tiers-lieu à côté du parc de 50 sur un espace de 7 ha. Dans le cadre de son programme de développement durable, la commune de Ramonville souhaite, depuis plusieurs années, agir sur la réinstallation d’agriculteurs en agroécologie sur son territoire.

La commune de Ramonville et Le 100e Singe portent ensemble le projet, depuis la phase études jusqu’à sa réalisation. 

Les 3 volets de la ferme périurbaine

  • Maraîchage
    Installation de 2 maraîchers diversifiés, sur 3 hectares.
  • Test d’activité agricole
    Mise à disposition de 4 parcelles de test d’activité agricole de 5000m2 chacune pour que de futurs agriculteurs·trices puissent se consolider pendant 3 ans avant leur installation et d’une parcelle d’un hectare dédiée à l’expérimentation de la production en commun de cultures destinées à l’alimentation de la restauration collective.
  • Tiers-lieu
    Mise à disposition d’espaces de travail mutualisés (laboratoire de transformation et atelier d’autoproduction d’outils - Farmlab) et d’espaces de bureaux partagés. Des professionnels de secteurs d’activités différents pourront venir travailler sur place. Citoyens et associations de territoire pourront également se servir du site comme outil de sensibilisation, de découverte et de réappropriation des écosystèmes périurbains et de l’alimentation saine et durable.

 

Lire l'article : Objectif 2023 - vers une agriculture durable

Les enjeux

Agir sur la transition agricole, alimentaire et sociale

• En implantant une production agricole périurbaine qui réponde aux enjeux des transitions : préserver les écosystèmes, nourrir sainement tous les habitants, former les futurs agriculteurs du
territoire, s’ouvrir à d’autres professionnels et aux citoyens.
• En consolidant une nouvelle génération d’agriculteurs (non issus du milieu agricole) pour une nouvelle forme d’agriculture, agroécologique, en lien avec le citoyen, en territoire périurbain.

Créer des synergies de territoire

  • L’impulsion communale, en lien avec l’intercommunalité et les différents acteurs territoriaux, est une juste échelle d’actions qui permet d’engager la transition vers une alimentation saine, accessible et de proximité pour les citoyens.
  • En portant une certaine vision de l’agriculture, avec des fermes recréées devenant un bien commun pour tous.

Redonner une identité agricole au territoire périurbain

En préservant de l’urbanisation les dernières terres disponibles et en ouvrant cette agriculture à l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), coopérative, collaborative et d’intérêt général.

Inventer des collaborations opérationnelles

Dans cette forme de collaboration novatrice associant commune et opérateur de la société civile de l’ESS, chaque partie intervient au service de la mise en œuvre efficiente et de la pérennité du projet, ajusté aux besoins du territoire et aux enjeux actuels :

  • la commune pour impulser et mettre en place les moyens matériels créant un outil communal pour ses habitant·es ;
  • la coopérative du 100e Singe pour mobiliser son dispositif reconnu, installer les agriculteurs, les accompagner dans leur production et animer les espaces de travail partagés.

Biodiversité

La ville a obtenu en octobre2019, la reconnaissance Territoire engagé pour la nature, un dispositif d’engagement des collectivités au titre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité proposée par le ministère de la Transition écologique et solidaire et Régions de France, avec la contribution de l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau et leurs antennes en région Occitanie.

À ce titre, la commune s’engage à améliorer ses connaissances sur la biodiversité communale et la gestion écologique et durable de ses espaces verts et à sensibiliser sa population sur les questions environnementales.

En 2020, elle signe une convention de partenariat  avec deux associations pour réaliser des inventaires et actions de préservation de la biodiversité. La ville mène une politique 0 phyto depuis 2014 avec la suppression des produits phytosanitaires sur les espaces verts, et depuis 2020, sur les terrains sportifs.

En 2021, la ville lance son 1er Atlas de la Biodiversité Communale.

Actions en cours

  • Diagnostic d‘aménagement paysager de la place Jean-Jaurès par des étudiant·es.
  • Sensibilisation au zéro phyto pour les particuliers.
  • Accompagnement à l‘installation de nichoirs, ruches, jardins partagés.
  • Mise en œuvre de la Charte de l’arbre.
  • Actions de lutte contre les îlots de chaleur.
  • Accompagnement des mesures de compensations du projet de construction de la connexion ligne B (CLB).

Chiffres clés Biodiversité

 

Qualité de l'air intérieur

En moyenne, nous passons 85 % de notre temps dans les environnements clos (logement, transports, lieu de travail, écoles, etc.).

En dehors des polluants apportés par l’extérieur, de nombreuses substances polluantes sont présentes à l’intérieur des locaux. Elles émanent des matériaux de construction, d’ameublement et de décoration, des colles, des appareils de combustion, des animaux ainsi que des activités humaines (tabagisme, cuisine, bricolage, entretien, bureautique, etc.). De nombreuses maladies telles que l’asthme, les allergies respiratoires, l’irritation du nez et les voies respiratoires peuvent se déclencher ou être aggravées à cause de l’exposition à ces substances.

Vignette Ameliorer air interieurMinistère des solidarités et de la santé

Quels sont les bons gestes pour avoir un air intérieur plus sain ?

Télécharger

En 2020, la mairie de Ramonville a mandaté l’agence locale de l’énergie et du climat, Soleval, pour réaliser un diagnostic de la qualité de l’air intérieur sur les cinq groupes scolaires de la ville.

Les mesures et les évaluations ont porté sur :

  • les sources potentielles d’émission de substances polluantes provenant des matériaux et des équipements utilisés, ainsi que des activités exercées ;
  • les moyens d’aération ;
  • les systèmes de ventilation ;
  • l’exposition des occupant·es aux polluants résultant des travaux et des activités de nettoyage.
Un plan d'actions, issu des recommandations de Soleval, a été élaboré pour chaque établissement scolaire par un groupe de travail composé de membres des pôles Éducation, Enfance, Jeunesse, Entretien des écoles, Patrimoine et services techniques et de la référente développement durable de la commune.

Plan d’actions

Le plan d'actions identifie le rôle de chacun·e :

  • d'une manière générale, l’ensemble des services municipaux concourant au bon fonctionnement des écoles (pôles Éducation, Entretien et Patrimoine) ;
  • de manière plus spécifique, les services en charge de la maintenance du bâtiment et de l'entretien des locaux ;
  • les équipes pédagogiques (enseignant.es, Atsem, animateurs et animatrices Alaé).

Parmi les actions entreprises dans les cinq groupes scolaires :

  • renforcer/intégrer les critères environnementaux lors du renouvellement des marchés des fournitures scolaires et des produits d'entretien afin de choisir dans la mesure du possible les produits les moins émissifs ;
  • réfléchir sur les produits et le matériel utilisés (enjeux de limitation des déchets, des quantités utilisées, du nombre de produits utilisés), les protocoles de nettoyage, etc. ;
  • mettre en place une maintenance triennale des 120 bouches d'extraction et entrées d'air des ventilations mécaniques contrôlées (VMC) ;
  • sensibiliser les enseignant.es et les enfants aux bonnes pratiques

Zéro Phyto

Les produits phytosanitaires chimiques ou phytopharmaceutiques, plus couramment connus sous le nom de pesticides, sont destinés à lutter contre les insectes (insecticides), les champignons (fongicides) et les "mauvaises herbes" ou indésirables (herbicides).

La démarche "zéro phyto" consiste à réduire l’usage des pesticides chimiques pour l’entretien des espaces verts.

La collectivité est engagée dans cette démarche depuis 2014 dans le cadre de sa stratégie de développement durable. Les services municipaux mènent des actions au quotidien en adoptant de nouvelles techniques d’entretien afin d’atteindre cet objectif et de suivre l’évolution de la réglementation.

Objectifs

  • réduire la pollution de l’eau (en surface et dans les nappes souterraines)
  • réduire la pollution des sols
  • réduire la pollution de l’air
  • en diminuant les molécules de synthèse et l’exposition de tous à ces produits, dans un but de santé publique.

Frise ZeroPhyto

* Charte régionale « Objectif zéro phyto »

** Charte territoriale de lutte contre les perturbateurs endocriniens

 

Achats responsables

La collectivité s’engage à mener des politiques exemplaires en matière de développement durable dans le cadre de la gestion de son patrimoine et de ses pratiques administratives quotidiennes.

La ville a fait progressivement évoluer ses pratiques de travail afin d’intégrer pleinement le développement durable dans son fonctionnement.

Une stratégie d’achat responsable a été établie : certains marchés publics, notamment le marché alimentaire et les marchés concernant les matériaux de construction, intègrent des critères environnementaux .

L’objectif est d’intégrer des critères de développement durable dans d’autres marchés, comme celui des fournitures et du mobilier administratif et d’inclure un pourcentage de produits issus du réemploi, de la réutilisation ou de matières recyclées.

Plan d’exposition au bruit (PEB)

Un Plan d’exposition au bruit (PEB) est un outil préventif destiné à maîtriser l’urbanisme autour des aéroports. Il a pour objectif d’éviter d’exposer de nouvelles populations aux nuisances sonores et il définit des zones où les règles de l’urbanisme et de la construction sont différentes.

site de L’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires

Qualité de l'air

La qualité de l’air est une mission assurée par l’Oramip, observatoire scientifique et technique agréé par l’État dans la région Midi-Pyrénées.

Pour connaître l'indice de qualité de l’air et de la prévision à 2 jours des concentrations d’ozone et de dioxyde d’azote dans l’air ambiant dans une commune, saisissez les premières lettres du nom de la commune (sans accent, sans apostrophe) sur la page d’accueil du site internet de l’Oramip :

Perturbateurs endocriniens

Depuis la signature de la charte pour une ville sans perturbateurs endocriniens en 2019, Ramonville lutte au quotidien contre l’exposition de la population et de son écosystème aux perturbateurs endocriniens (PE).

Les PE (Bisphénol A, parabènes, phtalates, perfluorés, pesticides pour lesplus connus) sont des substances chimiques et perturbent le système hormonal nécessaire au bon fonctionnement du corps. Elles ont des effets néfastes sur le développement des fœtus, nourrissons, enfants et adolescent·es.

De nombreuses maladies - obésité, diabète,troubles cardiovasculaires, cancers du sein et de la prostate, troubles du comportement et infertilité - sont aggravées voire provoquées par l’exposition aux perturbateurs endocriniens.

Le Réseau Environnement Santé, à l’origine de la stratégie nationale de lutte contre les perturbateurs endocriniens depuis 2014, a créé en 2017 une charte invitant les collectivités à s’engager davantage. Depuis de nombreuses années, Ramonville met en œuvre une politique responsable en matière d’écologie, de développement durable et de santé environnementale (adoption d’un agenda 21, puis d’un nouveau programme de développement durable, zéro phyto, clauses des marchés publics, label Écocert, etc.).

 Ban PE plaquette

La charte des villes et territoires sans PE

Le 17 mai 2019, la ville pilote du projet et cinq associations du territoire sensibles aux questions environnementales - Sens Actifs, Dire, Regards, Ferme de Cinquante et Médecine et partage - ont signé la charte d’engagement des villes et territoires sans PE.

La ville s'engage à :

  • interdire l’usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens en accompagnant les particuliers, les propriétaires d’établissements privés ;
  • réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans l’alimentation en développant notamment la consommation d’aliments biologiques ;
  • favoriser l’information de la population sur l’enjeu des perturbateurs endocriniens ;
  • mettre en place des critères d’éco-conditionnalité dans les contrats et les achats publics ;
  • informer les citoyen.nes sur l’avancement des engagements pris.
Charte Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens

Télécharger

 Les actions réalisées

  • Zéro phyto sur les espaces verts de la commune depuis 2015
  • Passage au Zéro phyto sur les terrains sportifs en 2020
  • Audits de la qualité de l’air intérieur dans les 5 groupes scolaires
  • Rénovation du dojo : formation des agents et des entreprises sur les matériaux sans perturbateurs endocriniens par la société Medieco.
  • Installation d’une station de mesure du bruit aérien au niveau du cimetière en 2020.
  • Accompagnement sur l’entretien écologique des bâtiments administratifs communaux et des écoles
  • Approvisionnement en produits alimentaires bio et locaux

De nombreux événements de sensibilisation sont organisés (ciné/débats, expositions, conférences, village zéro déchet) notamment lors de la journée des familles, de la Fête de la nature, des Troc’ plantes. Des ateliers pratiques ont également lieu au CCAS, dans les écoles, le collège et pour les agents.

Transition énergétique

La municipalité a engagé depuis plusieurs années des actions et projets en faveur de la transition énergétique.

À la mairie

  • Une électricité d'origine 100 % renouvelable depuis 2019 et du gaz vert en partenariat avec GRDF.
  • Des panneaux photovoltaïques sur le toit de l’hôtel de ville et du dojo et chauffe-eau solaire sur la cuisine centrale.
  • 5 véhicules GNV, 3 véhicules électriques, 1 véhicule utilitaire électrique.

En 2021, la mairie a mis en place, en partenariat avec Wikipower, un achat groupé d’électricité 100% verte pour permettre aux habitant·es qui le souhaitent de réaliser d’importantes économies sur leurs factures d’électricité tout en bénéficiant d’une électricité 100% verte d’origine renouvelable.

En ce moment

La mairie travaille actuellement sur des actions en faveur de la transition énergétique.

  • Équipement progressif des candélabres de LED (lors du remplacement des ampoules en panne – 308 réalisés)
  • Réduction de la consommation en eau et en électricité par l’installation de systèmes de programmation et du renouvellement de ces équipements.
  • Mise en œuvre d’un Schéma directeur Immobilier et Énergétique (lancement en 2021) afin de réduire les consommations énergétiques, prioriser les actions en rénovation ou en mutation (commune lauréate à l’appel à projet de l’Ademe)
  • Mise en place d’un plan lumière : diagnostic de l’éclairage public communal réalisé par le Syndicat départemental d’énergie de la Haute-Garonne afin de réaliser un plan pluriannuel de rénovation.

Atlas de la biodiversité communale (ABC)

La municipalité lance son 1er Atlas de la biodiversité communale en 2021. Le 28 mai 2021, la convention a été signée entre la mairie de Ramonville et quatre associations Nature En Occitanie, Arbres et Paysages d’Autan, Sens Actifs et Dire

Des objectifs multiples

  • mettre en oeuvre des actions d’inventaires faunistiques et floristiques
  • cartographier les enjeux de biodiversité
  • sensibiliser et impliquer la population, les élus et les agents communaux dans la préservation de notre patrimoine commun.

Le but de la démarche est de connaître, de préserver et de valoriser le patrimoine naturel de la commune. Plus qu'un simple inventaire naturaliste, un ABC est un outil d’information et d’aide à la décision pour les collectivités, qui facilite l'intégration des enjeux de biodiversité dans leurs démarches d'aménagement, de gestion et de valorisation du territoire.

Ce projet d’Atlas de la biodiversité communale veut montrer qu’une ville périurbaine de 15 000 habitant·es peut avoir pour objectif la préservation de son patrimoine naturel et créer une dynamique en faveur de la reconnaissance de la biodiversité sur un territoire plus large, en s’inscrivant dans le cadre de l’engagement à la stratégie nationale pour la biodiversité.

De nombreuses actions de sensibilisation sont réalisées chaque année par la collectivité et les associations locales (animations scolaires, sorties nature grand public, expositions)

Une vraie opportunité de sensibiliser un territoire urbanisé afin de pouvoir protéger son environnement de manière durable dans les décennies à venir mais aussi de préserver des terres pour les générations futures.


En savoir plus

Nettoyage 100 % écologique

À l’occasion du renouvellement du marché public des produits d’entretien, la commune a fait le choix de passer au nettoyage 100 % écologique dans les écoles, une démarche en lien avec la transition écologique qu’elle amorce depuis de nombreuses années.

Spécialisée sur ces questions-là, l’agence Environnement et Santé accompagne la commune dans cette démarche déjà utilisée en milieu hospitalier, scolaire et dans des col-lectivités et reconnue pour son effi-cacité. État des lieux, choix du maté-riel et des produits écologiques, aide à l’élaboration des protocoles d’en-tretien, sensibilisation et formation du personnel ont été réalisés pour pouvoir, dès la rentrée scolaire 2021, appliquer ce nouveau mode d’entre-tien dans les écoles de la commune, et dans les bâtiments administratifs municipaux.

Objectif : éliminer le risque d'exposition aux substance toxiques présentes dans les produits de nettoyage

Cette nouvelle méthode d’entretien, limite le nombre et la quantité de produits utilisés et permet de n’avoir recours qu’à des produits bruts (ou écolabellisés pour les besoins spéci-fiques). En cas de protocole Covid-19 préconisant surtout une aération et un nettoyage plus régulier, cette méthode permet d’utiliser un désin-fectant écolabellisé respectant les normes virucides.

Expérimentation de la microfibre

Fin 2021, une expérimentation d’un entretien avec l’usage de microfibres spéciales - microfibres professionnelles ayant un fort pouvoir nettoyant et désinfectant, utilisées notamment dans les hôpitaux - et de produits bruts naturels (vinaigre blanc, savon noir et bicarbonate) sera mise en place dans le groupe scolaire G.-Sajus et le bâtiment de l’hôtel de ville. Si les résultats sont concluants, les micro-fibres seront généralisées progres-sivement à l’ensemble des écoles et des bâtiments administratifs munici-paux à partir de 2022.

Fabrique prospective

Depuis octobre 2019, la commune participe au réseau national « petites villes et santé environnementale », initié par l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT), au titre de la « Fabrique prospective ». Quatre communes (Chantepie, Mouans-Sartoux, Saint-Péray et Ramonville) ont été retenues pour participer à ce plan national. La fabrique prospective permet aux communes d’être accompagnées, individuellement et collectivement, pour travailler sur une transition - écologique, démographique ou économique - d’intérêt national et territorial.

La fabrique prospective permet aux communes de disposer de pistes pour traduire concrètement la démarche en termes d'actions, de gouvernance, de partenariats et de préconisations d’évolutions législatives, réglementaires ou de politiques publiques.

Un groupe de travail, composé d’une quinzaine d’acteurs et actrices du territoire*, a été créé en septembre 2020 et se réunit régulièrement. L’objectif du groupe est de faire des propositions d’actions sur le territoire en terme de santé environnementale et de faire remonter au niveau national les freins et les besoins des collectivités sur ces enjeux dans les territoires.

Des séminaires de retour d’expériences sont prévus entre les quatre villes participantes, l’ANCT et les ministères de l’État.

* Sicoval, Soleval, Réseau environnement santé, le 100e singe, Sens Actifs, école nationale supérieure d’agronomie de Toulouse (Ensat), laboratoire Ecolab de l’Ensat, Dire, ASEI, Regards, En avant toute, Intermarché, groupe Les Chalets, la mairie de Ramonville : encadré·es par Helixeo et l’agence nationale de la cohésion des territoires.

Santé environnementale

Ramonville met en place des actions concrètes pour réduire les impacts de l’environnement sur la santé des Ramonvillois·es.

Les leviers sur lesquels la ville s’est engagée sont nombreux : lutte contre les perturbateurs endocriniens, entretien sans pesticides des espaces verts, lutte contre les ondes électromagnétiques et les nuisances sonores, travail sur la qualité de l’air intérieur, entretien écologique des écoles et bâtiments administratifs communaux, etc.

En matière d’aménagement urbain, le PLU communal à « énergie positive » est aujourd’hui l’un des plus ambitieux sur le plan national avec la combinaison d’outils générant des projets à haute valeur environnementale et sociale : coefficient de biotope par surface, exigence énergétique au niveau E4C1, labellisation NF Habitat HQE, mixité sociale, taille des logements.

PLU

Plan local
d'urbanisme (PLU)

Zéro Phyto

Zéro
Phyto

Perturbateurs endocriniens

Perturbateurs
endocriniens

La Fabrique prospective

La Fabrique
prospective

Nuisances

Nuisances

Qualité de l'air intérieur

Qualité de
l'air intérieur

Entretien écologique des écoles et bâtiments administratifs communaux

Entretien
des écoles et
des bâtiments
administratifs

 

Édition 2021 - 2022

À Ramonville, le budget participatif est piloté par la mairie en lien étroit avec les trois conseils de quartier de la commune.

Un budget participatif permet aux citoyen·nes de choisir des projets pour la ville et de décider collectivement d’affecter une partie du budget communal à leur réalisation.

+