En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus OK

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

Visuel générique pages

Halte aux moustiques tigre

Publié le 06 avril 2020 dans Plan de lutte citoyen contre la prolifération des moustiques , Lutte contre les espèces nuisibles, Santé

Afin de limiter l'implantation du moustique tigre sur le territoire, chacun doit agir et conjuguer ses efforts à ceux des autres afin de limiter le nombre de sites de ponte accessibles aux moustiques tigres. Vous seul pouvez faire chez vous ce que la mairie fait sur les espaces publics.

Halte aux moustiques tigre

De par sa faible capacité de vol, le moustique tigre qui vous pique est très souvent né à moins de 200 m de chez vous. Pour réduire la population de moustiques sur le territoire, il suffit de supprimer les gîtes larvaires où la femelle pourrait déposer ses œufs. Ces gîtes larvaires sont situés en grande partie sur le domaine privé, chez les particuliers et les entreprises, ce qui limite les actions du domaine public.

Quels sont les possibles lieux de ponte ?

Le moustique Tigre a un besoin critique d'eau stagnante pour se reproduire. Les lieux de ponte sont des réceptacles, secs ou déjà humides, où le niveau d'eau peut monter, submerger les œufs et les faire éclore.
L'eau doit être stagnante car la larve est très vulnérable au courant. Le moustique tigre réalisant son cycle en cinq jours pendant l'été en région toulousaine, un certain nombre de réflexes sont à adopter.

Dans le jardin ou sur le balcon

Curer siphons de lave-mains extérieurs, de fontaines, bondes d’évacuation extérieures, gouttières, rigoles couvertes avec grille, chéneaux, etc.

Couvrir de manière hermétique ou avec des moustiquaires, récupérateurs d’eau de pluie, bassins hors d’usage, cuves, fûts divers, réceptacles pluviaux en plastique, etc.

Vider tous les cinq jours coupelles, pots avec réserve d’eau, gamelles pour animaux domestiques, pieds de parasols, bouturages, bâches, éléments de décoration pouvant retenir l’eau, etc.

Évacuer tout type de déchets !

Vérifier l’évacuation des eaux de pluie sur les toits terrasses/toits plats, placer du gravier et/ou du sable sous les terrasses sur plots.

Ranger (mettre à l’abri de la pluie) brouettes, seaux, pneumatiques, jouets pour enfants, cendriers, poubelles, arrosoirs, caisses, pots divers, etc.

Entretenir piscines, bassins d’agrément, pompes de relevage, regards et bornes d’arrosage, jardins (haies, herbes hautes, débris végétaux), etc.

À l'intérieur

Ventiler votre logement le plus possible (entretien de la VMC, ventilateurs, courant d'air, etc.).

Vérifier que vos portes et fenêtres soient bien hermétiques et si besoin, ne pas hésiter à installer des moustiquaires aux différentes fenêtres.

Renouveler toutes les eaux stagnantes très régulièrement comme les coupelles, l'eau pour les animaux, les vases, etc.


Participez au programme de quantification et d'analyse

Un projet de quantification et d'analyse de l'implantation du moustique tigre est en cours sur la commune. Ce projet demande l'implication de nombreux et nombreuses habitant·es.

La participation à ce programme suppose l'accès à votre propriété, en votre présence bien entendu, afin d'y placer un piège pondoir sentinelle (piège recueillant les œufs de femelles moustiques, empêchant la croissance des larves et sans danger pour les enfants ou animaux domestiques). Un relevé mensuel permettra de suivre l’évolution du nombre d’œufs recueillis par le piège.

En parallèle de cette quantification, un achat groupé de pièges pondoirs passifs pour moustiques tigres (avec adhésif intérieur permettant de piéger les femelles venues pondre) est en cours.

Pour participer à ce programme et / ou pour vous inscrire à l’achat groupé de pièges pondoirs,

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.