En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus OK

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

Visuel générique pages

Des jeux qui ne manquent pas d’aires

Publié le 30 novembre -0001 dans ARCHIVES

La ville met à disposition une centaine de jeux repartît sur le territoire communal. Implantés sur le domaine public, ils sont également présents dans les crèches ainsi que dans les cours d’écoles pour que, dans le temps périscolaire, les enfants puissent bénéficier d’activités ludiques.

Composés de jeux à ressorts, cabanes, portiques, tours-toboggans, balançoires, filets à grimper, ces équipements collectifs sont des sources d’épanouissement pour les enfants, qui se créent un monde de fantaisie où ils se retrouvent tout en découvrant leurs possibilités en osant plus, en se surpassant même, sans courir de danger. Et c’est bien parce que les plus petits ont besoin de dépenser leur trop-plein d’énergie dans les meilleures conditions que la ville met en place, renouvelle et entretient les 16 aires de jeux de plein air qui leur sont réservés.

Mais ce sont aussi des lieux à risques. S’il est impossible d’éviter tous les risques, beaucoup peuvent l’être néanmoins, à condition que chacun soit bien conscient de ses responsabilités et les assume pleinement. Pour assurer la sécurité de ses enfants, la commune procède régulièrement à l’entretien de ces jeux par une entreprise spécialisée complété par le passage d’un bureau de contrôle agréé et indépendant.

Des puces dans les jeux !

Pour que le contrôle de la sécurité des jeux soit encore plus efficace, la ville s’est dotée d’un système informatique performant : chaque jeu est muni d’une puce électronique où sont stockées toutes les informations utiles le concernant. Une sorte de « carte vitale » pour toboggans et autres balançoires. Avec un budget de 12 000 € chaque année, le volet « aires de jeux pour enfants » donne la priorité à la sécurité. En terme d’hygiène, les services de nettoyage passent tous les deux ou trois jours sur chacun des sites. Contre les déjections canines, la ville a mis en place des bornes distributrices de sacs dédiés.

Un plan de rénovation ambitieux pour 2016

L’installation des premières aires de jeux date de 1995 et la dernière de 2015 dans le cadre de l’ouverture du nouveau groupe scolaire (maternelle J.-Jaurès) avec en moyenne une nouvelle aire créée tous les ans. L’année 2016 sera totalement consacrée à leur rénovation avec une première tranche de 40 000 € en direction des écoles et une seconde de 60 000 € dédiée aux aires des espaces publics.

Cette action s’inscrit également dans une optique de développement durable puisque la plus grande partie des jeux sera démontée, examinée, rénovée et remise en place, afin de prolonger leur durée de vie tout en permettant aux enfants de continuer de rêver, de se dépasser, de chuter ou de se cogner sans danger. En somme… de grandir.


Le chiffre du mois
100 000 €
seront investis dans les aires de jeux en 2016